Actualités, Conseils, Tendances / Nouveautés

Beliday: une journée à Lille !

Aujourd’hui, notre petite fée, Mélanie de Marin de Carranrais, vous fait voyager à Lille. C’est parti, on y va !

1-   Premier arrêt, pour le petit déjeuner, à la Grand’Place et la Vieille Bourse suivi d’une balade shopping au Furet du Nord et la découverte du vieux LilleWelcome to Lille – 49th LIBER Annual Conference

Au cœur de la ville se trouve la Grand’Place, également appelée place du Général de Gaulle (né à Lille en 1890).
Rendez-vous de tous les Lillois, elle est dominée par quatre femmes : la Déesse en son centre qui commémore le siège de Lille par les Autrichiens en 1792 et les trois femmes qui couronnent le bâtiment de la Voix du Nord. Ces trois grâces représentent les trois provinces de la région : l’Artois, la Flandre et le Hainaut. Face à la Vieille Bourse, la Grand Garde, construite en 1717, est le parfait exemple d’une architecture classique. On reconnaît dans le fronton triangulaire le soleil de Louis XIV et, de part et d’autres, les armoiries de France et de Lille

Remarquablement restauré, le Vieux-Lille séduit par son architecture flamboyante. Ses façades aux couleurs douces et hardies mettent en valeur l’exubérance et la profusion du décor. Cette diversité architecturale du XVIIe siècle incite à la flânerie ; et c’est tête en l’air qu’il faut marcher pour apprécier le mélange de briques et de pierres.

 

2- Après l’effort, le réconfort !

C’est bien de se balader mais il faut aussi recharger les batteries en déjeunant à l’Omnia.

Omnia restaurant : Salle séminaire Lille (59)

Devons nous encore présenter cette adresse quasi mythique de Lille ? Ancienne maison close devenue cinéma pornographique (le dernier à fermer à Lille !), l’Omnia est aujourd’hui une brasserie tout ce qu’il y a de plus traditionnelle, rassurez-vous ! Ceci dit, l’Omnia reste un lieu où il se passe toujours quelque chose (concerts, animations). Il faut dire que l’espace est grand. Il se murmure d’ailleurs que l’Omnia s’apprêterait à relancer un cabaret… affaire à suivre ! En attendant, vous pouvez y manger une bonne cuisine simple et authentique, qui met tous les terroirs de France à l’honneur. Le bar, lui, est ouvert toute la journée, idéal pour une pause café ou un apéro entre amis !

 

3- On remet les baskets, et en route vers la Citadelle.

File:Citadelle de Vauban, Lille.JPG - Wikipedia

Elle est l’œuvre de Sébastien Leprestre, Marquis de Vauban. Edifiée sur ordre de Louis XIV qui venait de conquérir la ville, sa construction se déroula sur trois ans de 1667 à 1670. À l’origine, c’est une petite ville entourée de cinq bastions, formant une étoile (circonvolution 2 200 mètres). Pour la construire, il a fallut cuire soixante millions de briques, extraire des carrières trois millions de blocs de pierre et soixante dix mille pieds de grès. La porte royale de l’entrée arbore une inscription en latin, véritable louange à la gloire du Roi Soleil. Cette « Reine des Citadelles », établie sur la frontière de la Flandre, faisant partie d’une double ligne de places fortes entre Gravelines, Dunkerque et Maubeuge/Rocroi. C’était le fameux « Pré Carré », conçu par Vauban comportant 28 villes fortifiées

 

4- Encore un peu de shopping à Eurallile (pour être sur de ne rien louper)

Euralille

Inauguré en 1994, ce quartier aux tours futuristes s’organise autour de la gare TGV Lille Europe, de Lille Grand Palais (centre de congrès, hall d’exposition et salle de spectacle) et du centre commercial Euralille. Plusieurs architectes et urbanistes de renom ont collaboré à sa création : Rem Koolhaas, Jean Nouvel, Christian de Portzamparc, Claude Vasconi…
L’extension du quartier se poursuit avec Euralille 2 où sont implantés le casino, l’hôtel de région et le Bois Habité (nouveau quartier associant des logements, des commerces et des bureaux, le tout agrémenté d’allées vertes et d’arbres ; d’où le nom du quartier). Euralille 3 fera la jonction entre la Porte de Valenciennes (qui accueille déjà la nouvelle auberge de jeunesse Stéphane Hessel) et la friche ferroviaire Saint Sauveur.

 

4 bis – Pour ceux qui préfèrent se cultiver, le Palais des Beaux-Arts est recommandé.

File:Lille palais des beaux arts face 2.jpg

Le musée est sans conteste l’un des plus riches musées français.
Dans un superbe bâtiment du XIXème siècle, il présente des collections prestigieuses de peintures européennes (Rubens, Van Dyck, Goya, Delacroix…), de peintures françaises du XIXème siècle (David, Courbet, Puvis de Chavannes…), de sculptures du XIXème (Rodin, Claudel, Carpeaux…), de céramiques des XVIIème et XVIIIème siècles, un département Moyen Âge et Renaissance, un important cabinet de dessins (dont 40 feuilles de Raphaël) ainsi que les plans en relief (maquettes du XVIIIème siècle) d’une quinzaine de villes fortifiées par Vauban du nord de la France et de Belgique.

 

5 – Pour finir la journée, rien de tel qu’un apéro/diner

Au couvent des Minimes

Hotel Couvent Des Minimes, Lille, France - Booking.com

Situé à quelques minutes du centre ville de Lille, le Couvent des Minimes 4* fut édifié au XVIIe siècle, entre 1622 et 1638. Inscrit au titre des monuments historiques, depuis 1977, il est transformé en hôtel de luxe en 1990. Une transformation qui respecte et valorise sa flamboyante architecture flamande faite de briques rouges et de voûtes spectaculaires.

 

Alors, on y va?